Visite de Jacques Giès, nouveau Président du Musée Guimet

Jacques Giès, nouveau Président du Musée Guimet, a effectué sa première visite à Hong-Kong du 17 au 21 avril 2009.

Au cours de son séjour, il a rencontré des directeurs de galerie d’art de Hong Kong et pu visiter d’exceptionnelles collections privées d’art asiatique, notamment celles de membres de la Min Chiu Society.

JPEG

M. Jacques Giès entouré de la Min Chiu Society

Au cours d’une réception donnée en son honneur le 20 avril à la résidence de France, M. Jacques Giès a présenté devant un parterre de grands collectionneurs et d’amis les nouvelles orientations de ce musée National qui s’ouvrira désormais à l’art contemporain asiatique, et notamment chinois. M. Giès a également annoncé que le projet de présentation d’une partie des collections de la Min Chiu Society dans le musée Guimet à l’horizon 2011, 2012, était à l’étude. Enfin, M. Giès a signalé la création prochaine d’un cercle ’’Chine’’ des amis du musée.

JPEG

Paul Kan, CEO de Champion Technology Holdings Limited et Jacques Giès

JPEG

Harold Wong, Membre de la Min Chiu Society, Jacques Soulillou, Conseiller de coopération et d’action culturelle au Consulat Général de France à Hong Kong et Macao, M. et Mme Cecil Chao de la Cie Wah Kwong

JPEG

Raymond Ch’ien, Chairman de la CC Land Holdings, Joanne Chan, CEO French May et Paul Kan

JPEG

Y.S. Liu, Chairman de la Jenston Int’l (HK) Ltd et Helen Wg

JPEG

Nicholas Sallnow-Smith, Regional Chief Executive de Standard Chartered, Shing-Yiu Yip, Membre de la Min Chiu Society, Joanne Chan et Y.S. Liu

JPEG

Benjamin Yim, Membre de la Min Chiu Society, Virginia Chan, Robert Tang, Président de la Min Chiu Society et M.B. Lee

JPEG

Jean-Marc Decrop, Expert en art chinois contemporain, Corinne de Menonville, Directrice du développement et des relations internationales du Musée Guimet et Claude Haberer, CEO pour Hong Kong et l’Asie du Nord de BNP Paribas

JPEG

Jenny So de la Chinese University, Albert Lo, Membre de la Min Chiu Society, Esther Heer-Zacek, Executive Vice President de la Coutts Bank von Ernest Ltd. et Shing-Yiu Yip

JPEG

Jean-Pierre Thébault, Consul Général de France à Hong Kong et Macao en compagnie de Robert Tang, Président de la Min Chiu Society et son épouse

JPEG

Jacques Giès

Né en 1950, docteur en histoire de l’art (Université de Paris Sorbonne – Paris IV ) et diplômé en langue et civilisation chinoise, Jacques Giès a commencé sa carrière en 1980 comme conservateur au musée Guimet en charge de la section Chine et Asie centrale. Il mène conjointement des activités d’enseignant à l’Université de Paris IV (1974-1998), puis à l’Ecole du Louvre (1998-2008).

Nommé conservateur en chef en 1993, il oeuvre activement au développement des acquisitions au sein du musée et à la mise en valeur des collections dans la perspective de sa rénovation complète. C’est sous son impulsion que sont créées les Galeries du Panthéon bouddhique du Japon et de la Chine (1991), les galeries des arts bouddhiques de Chine et d’Asie centrale, le Cabinet des peintures chinoises (1995) et la galerie des peintures chinoises dans le musée Guimet rénové (2001).

Spécialiste des arts bouddhiques de la Chine et de l’Asie centrale, mais aussi des peintures chinoises, sinologue émérite, Jacques Giès a été commissaire de nombreuses expositions telles que Les chasses de Mulan de l’empereur Qianlong (Musée Guimet 1986) et les trois grandes expositions internationales présentées aux Galeries nationales du Grand Palais : Sérinde, Terre de Bouddha (1995-1996), Trésors du Musée du Palais, Taipei : Mémoire d’Empire (1998-1999), Montagnes Célestes. Trésors des musées de Chine (2004).
Il a également conduit d’importants cycles d’expositions en liaison avec les pays asiatiques : Musée municipal de Tokyo (itinérance de l’exposition Sérinde, Terre de Bouddha (1996), Trésors du Musée du Palais, Taipei, Mémoire d’Empire (1998) et, plus récemment, dans le cadre des Années Croisées France-Chine (2004-2005).
D’autres projets en association avec le centre culturel chinois sont en cours, autour des Grottes de Mogao (hiver 2008-2009), ou encore une grande exposition sur le taoïsme en projet aux Galeries nationales du Grand Palais (mars 2010).
Parallèlement à ses activités de conservateur et de commissaire d’expositions en France et à l’étranger, il a conduit de nombreuses publications en tant que directeur et auteur d’articles et essais.

Nommé par décret du Président de la République du 28 août 2008, Jacques Giès succède à Jean-François Jarrige, membre de l’Institut, président de l’établissement public du musée des arts asiatiques Guimet depuis 2004 et qui avait assuré avec succès la rénovation et la réouverture du musée en 2001.

publié le 02/07/2009

haut de la page