Visite à Hong Kong du président de l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), M. Jean-François Huchet [en]

Le président de l’Inalco, M. Jean-François Huchet, effectue une visite de travail à Hong Kong du 10 au 12 octobre 2019.

Le président de l’Inalco, M. Jean-François Huchet, effectue une visite de travail à Hong Kong du 10 au 12 octobre 2019. Il est accompagné de MM. Gilles Forlot et Peter Stockinger, respectivement vice-présidents pour les relations internationales et la recherche. Son programme comprend notamment des réunions de travail avec plusieurs universités ainsi qu’une présentation de l’Inalco auprès des élèves du lycée français et un temps de convivialité avec les alumni présents à Hong Kong.

JPEGGauche à droite : Gilles Forlot (VP Relations internationales, Inalco), Jean-François Huchet (président de l’Inalco), Alexandre Giorgini (consul général de France à Hong Kong et Macao), PeterStockinger (VP Recherche de l’Inalco) et Pierre Miège (directeur du CEFC)

L’Institut national des langues et civilisations orientales, plus connu sous le nom d’Inalco, a le statut de grand établissement public d’enseignement supérieur et de recherche. Héritier de l’École des langues orientales fondée par la Convention nationale en 1795, l’institut est, aux côtés de Polytechnique et de l’Ecole normale supérieure, l’une des trois grandes écoles nées lors de la Révolution française.

L’Inalco offre une grande diversité de cours en langues et civilisations, du niveau de la licence à celui du doctorat. Plus d’une centaine de langues rares y sont enseignées. Des cours de civilisation intégrant l’histoire, la géographie, les sociétés, les systèmes politiques et économiques, les réalités et évolutions culturelles des pays concernés, de l’Europe centrale à l’Afrique et d’Asie à l’Amérique en passant par l’Océanie, complètent le cursus.

Jean-François Huchet préside de l’Inalco depuis le mois de février 2019. Grand spécialiste de l’économie chinoise contemporaine, il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur le développement des économies asiatiques et le rôle qu’y joue l’État. Fin connaisseur de Hong Kong, il a été directeur du Centre d’études françaises sur la Chine contemporaine de 2006 à 2011.

JPEG

publié le 28/10/2019

haut de la page