Réouverture du musée Cernuschi le 4 mars 2020 [en]

Le musée Cernuschi, l’un des plus anciens musées de la Ville de Paris, et l’un des rares à ne présenter que de l’art asiatique, rouvrira ses portes au public le 4 mars 2020 après un chantier de rénovation de près de 9 mois.

JPEG - 309.2 ko

Photo © OTCP

Le musée inaugure une nouvelle phase de son histoire, avec un parcours entièrement repensé invitant les visiteurs à voyager dans l’écrin de l’hôtel particulier imaginé au XIXe siècle par le collectionneur d’art asiatique Henri Cernuschi. Ce parcours, dont la scénographie a été confiée à l’Atelier Maciej Fiszer, présente de nouvelles facettes de la collection, mettant en avant une large sélection d’œuvres dont une majorité n’était pas exposée jusqu’à présent (430 nouveaux objets sur 650).

JPEG - 214.3 ko

Photo © OTCP

Les collections, fabuleuses, traversent plusieurs dynasties de prouesses esthétiques, du XVe siècle avant J-C au Moyen Age. Les œuvres chinoises, coréennes et japonaises de Cernuschi sont déployées autour du Buddha de Meguro, un impressionnant bronze nippon de la fin du XVIIIe siècle. Des légions de statues funéraires des dynasties Han et Wei, des porcelaines Sung et de la vaisselle raffinée en céladon du temps des Tang trônent aussi dans ce musée abondant de chefs-d’œuvre. Au fil des ans, le musée Cernuschi se veut de plus en plus éclectique, faisant rayonner les artistes asiatiques internationaux d’hier et d’aujourd’hui.

JPEG - 134.7 ko

Photo © Musée Cernuschi 2020

Pour nourrir ce dialogue, le Musée Cernuschi multiplie les collaborations et prêts internationaux. Le 11 septembre 2018, l’exposition intitulée Chant du printemps : Pan Yuliang à Paris avait ainsi été inaugurée à l’Asia Society Centre de Hong Kong. Il s’agissait de la première exposition individuelle dédiée à Pan Yuliang à Hong Kong. A cette occasion le musée Cernuschi avait prêté le buste Autoportrait de Pan Yuliang : cette œuvre unique, créée en 1951, est le dernier autoportrait daté de l’artiste.

Henri Cernuschi

JPEG - 22 ko

La collection du musée est celle d’Henri Cernuschi, un homme politique italien réfugié en France après la République romaine de 1848. Ce républicain engagé et grand financier est aussi un voyageur avéré. En 1871, il décide de quitter Paris après les évènements de la Commune et entame un tour du monde qui le fera passer un long moment par l’Asie. En passant par le Japon, puis par la Chine, il fait l’acquisition de près de 4000 œuvres d’art. De retour en France, le financier fait construire un hôtel particulier dans lequel il peut vivre entouré de ses œuvres. A sa mort, en 1896, il lègue ses collections et son hôtel à la Ville de Paris, qui en fait le musée Cernuschi deux ans plus tard.

En savoir plus : http://www.cernuschi.paris.fr/en

publié le 26/02/2020

haut de la page