Un 10ème cas humain de grippe aviaire A (H7N9) à Hong Kong

Depuis mars 2013, plus de 400 cas humains de grippe aviaire par le virus H7N9 ont été signalés, provoquant plus de 100 décès. Touchant principalement la Chine continentale, le territoire de Hong Kong est resté épargné par cette nouvelle forme de grippe aviaire jusqu’à début décembre 2013.

Le Centre for Health Protection du Department of Health (Ministère de la Santé) de Hong Kong a confirmé deux premiers cas identifiés à Hong Kong, durant la première semaine de décembre 2013, un 3ème cas le 9 janvier 2014, un 4ème cas le 29 janvier, un 5ème nouveau cas le 12 février et un 6ème cas le 4 mars, un 7ème cas le 18 mars, un 8ème cas le 4 avril, un 9ème cas le 10 avril et un 10ème cas le 13 avril 2014. Trois de ces patients sont décédés, respectivement les 26 décembre 2013, 13 janvier et 29 janvier 2014.

Des mesures rigoureuses de mise en quarantaine et de surveillance de toutes les personnes de l’entourage direct des patients atteints ont été mises en place afin d’éviter une éventuelle transmission du virus. Dans le cas du dernier cas identifiés, 13 personnes proches du malade ont été mises en quarantaine et 120 autres personnes ayant côtoyé le malade ont été placé sous surveillance médicale.

Alors qu’aucun lien entre les malades n’a pu être établi, il est fortement suspecté que les malades aient été infectés dans la province du Guangdong. Comme tous les premiers patients, le dernier malade avait séjourné en Chine continentale, et en particulier dans le Guangdong les semaines précédentes.

Depuis le 3 décembre, le Centre for Health Protection maintient toujours le niveau d’alerte « Sérieux » (niveau 2/3), correspondant à un risque modéré d’infection humaine. Les règles de précaution sont rappelées et la surveillance est accrue. Compte tenu des 10 cas recensés récemment à Hong Kong et de la recrudescence de la grippe aviaire dans plusieurs villes de Chine continentale, le Ministère de la santé hongkongais insiste auprès des voyageurs sur les précautions à prendre pour éviter la propagation du virus.

La découverte dans un marché de Hong Kong, le 27 janvier d’un lot de poulets en provenance du Guangdong infecté par le virus H7N9, 20.000 avaient été abattus et détruits, la vente de poulets vivants interdite et l’importation de poulets vivants de Chine continentale suspendue. Le gouvernement de Hong Kong a maintenu l’arrêt des importations de Chine continentale, le temps nécessaire à la mise en place de zones de quarantaine pour les volailles à l’entrée du territoire de Hong Kong.

JPEG

La grippe aviaire est une maladie virale animale (volailles, porcs) exceptionnellement transmissible de l’animal à l’homme. À ce jour, aucune transmission entre humains n’ayant été formellement démontrée, les marchés de volailles semblent responsables de la transmission de la maladie.

Des mesures d’hygiène classiques sont recommandées pour limiter les risques de transmission :
- proscrire tout contact direct avec les volailles oiseaux sauvages et porcs vivants, notamment sur les marchés,
- éviter la consommation de produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs,
- se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou avec un soluté hydro-alcoolique et systématiquement s’il y a eu contact avec des animaux ou des œufs. En cas de fièvre et de difficultés respiratoires, il convient de consulter un médecin dans les 48 h.

Pour toute information complémentaire, veuillez consulter le site internet
- du Centre for Health Protection (CHP) du gouvernement de Hong Kong : http://www.chp.gov.hk/en/view_content/24244.html
Le CHP a également mis en place une hotline pour répondre à toutes les questions du public : + 852 2125 1111.
- du ministère français de la Santé : http://www.sante.gouv.fr/informations-sur-la-grippe-a-h7n9.html

publié le 15/04/2014

haut de la page