PLAN DE COOPERATION À MOYEN ET LONG TERME DES RELATIONS FRANCO-CHINOISES

Extraits de"Annexe de la déclaration "Pour ouvrir une nouvelle étape d’un partenariat global Stratégique franco-chinoise" publié sur le site de la Présidence

III. Lutte contre le changement climatique et protection de l’environnement

1. Renforcer la concertation dans le domaine du changement climatique. S’efforcer d’obtenir lors de la Conférence Paris Climat 2015(COP21) l’adoption d’un protocole, un autre instrument juridique ou un texte convenu d’un commun accord ayant valeur juridique applicable à toutes les parties au titre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre et la hausse de la température globale conformément aux engagements pris lors de la Conférence de Cancun. A cette fin, les deux parties poursuivent leurs échanges sur la préparation du sommet organisé par le Secrétaire général des Nations Unies en septembre 2014 et développent leurs coopérations autour d’initiatives concrètes liées à la transition énergétique. Elles s’engagent conjointement à présenter leurs contributions respectives, conformément aux arrangements fixés à Varsovie.

2. Développer une coopération dans les domaines de l’atténuation et de l’adaptation aux changements climatiques. Poursuivre les échanges sur les mécanismes de marché et le développement des technologies de captage et stockage de CO2 (CCS).

3. Poursuivre les échanges semestriels entre experts français et chinois sur la lutte contre le changement climatique, notamment sur les stratégies de développement sobres en carbone (efficacité énergétique, énergies renouvelables) et la transition énergétique française.

4. Développer la concertation dans les domaines des énergies vertes, de l’efficacité énergétique, en particulier pour les produits électroménagers et le bâtiment, et de la réduction des émissions des énergies fossiles. Cette coopération concernera notamment la conversion du parc chinois de centrales thermiques vers les technologies bas carbone, et le développement des technologies CCS. L’Agence française de développement continuera de suivre avec attention les projets chinois liés à l’amélioration de l’efficacité énergétique. La France et la Chine développeront également leur concertation sur les technologies vertes dans le cadre multilatéral de l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA).

5. Mettre en œuvre l’Accord de coopération sur la protection de l’environnement entre le Ministère de la Protection de l’Environnement de la République populaire de Chine et le Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’’Energie de la République française signé en avril 2013, avec la mise en œuvre d’un plan d’action, concernant notamment les domaines prioritaires que sont la législation sur l’environnement, la qualité de l’air, la protection des milieux aquatiques, la gestion de la prévention et du traitement de la pollution, les produits chimiques, la dépollution des sols, et le renforcement des capacités de protection environnementale. Renforcer la coopération entre le MEDDE français et le Ministère des Ressources en Eau chinois sur la gouvernance et la gestion des ressources en eau, et notamment mener à bien les actions prévues sur le projet pilote du bassin Hai He. Évaluer avec les autorités chinoises la possibilité d’étendre cette coopération sur d’autres bassins.

publié le 19/12/2016

top of the page