Modernisation du réseau de sécurité

La crise sanitaire à Hong Kong de grippe A(H1N1) en mai 2009 a mis en lumière la nécessité de disposer, en cas de crise, d’un réseau de sécurité fiable et redondant, permettant à tout moment de transmettre à l’ensemble des membres de la communauté française les informations pertinentes et actualisées relatives à l’évolution de la situation sanitaire à Hong Kong. Tous les moyens modernes de communication sont appelés à être utilisés afin de garantir une permanence des communications : téléphone, téléphone mobile, messagerie électronique, site internet.

Lors de cette crise, le consulat général de France a ainsi utilisé pour la première fois le système d’envoi groupé de messages par sms, qui avait été annoncé lors de la dernière réunion du comité de sécurité, en novembre 2008. Quatre messages faisant le point de la situation sanitaire ont été envoyés aux membres du réseau de sécurité début mai, transformant, en utilisation en conditions réelles, les essais de fonctionnement initialement prévus.

Ce système a été utilisé de nouveau pour aviser les membres du réseau de sécurité de la fermeture des maternelles et écoles primaires de Hong Kong, suite à la confirmation de cas d’origine locale de grippe A(H1N1) dans une école du territoire.

Le consulat général a décidé de compléter les moyens de communication du réseau de sécurité et de les améliorer en adoptant les mesures suivantes :

1 - Le dispositif d’envoi groupé de sms est renforcé, en incluant dans la liste des numéros ceux de nouveaux correspondants du réseau de sécurité, tels que la représentation à Hong Kong de l’Union européenne, la directrice d’Air France ou le médecin conseil de « International SOS ». Des essais auront lieu régulièrement afin de s’assurer que tous les numéros de téléphone sont à jour et que tous les membres du réseau de sécurité reçoivent bien les messages émis.

2 - Un système de conférence téléphonique est mis en place afin de permettre l’organisation sans délai de réunions par téléphone pendant lesquelles pourront être échangées des informations entre le consulat et les chefs d’îlots sur l’endroit où il sera le plus pratique pour eux d’être joints.

3 - Une adresse mèl générique a été créée pour chaque îlot, adresse accessible par le chef d’îlot et son(ses) adjoint(s). Les ressortissants français résidant à Hong Kong peuvent contacter leur chef d’îlot par l’intermédiaire de cette adresse générique. Pour connaître votre îlot, le point de contact est Pierre PARDO.



La crise sanitaire a rappelé l’importance primordiale que revêt l’inscription consulaire en cas de crise.

En effet, lors de la mise en quarantaine en 2009 de plus de 300 personnes au sein de l’hôtel Metropark de Wan Chai, 13 Français se sont retrouvés confinés dans cet établissement. Or tous étaient des Français de passage à Hong Kong, pour affaires ou tourisme, pour lesquels le consulat ne disposait d’aucune information, identité, situation familiale, numéro de téléphone, personnes à contacter en France, etc. Le consulat a donc dû, dans l’urgence, s’efforcer d’entrer en contact avec nos compatriotes pour relever ainsi toutes les informations utiles les concernant afin de pouvoir, dans les jours qui ont suivi, améliorer leurs conditions de vie. Cela a été possible uniquement parce que la crise était limitée dans le temps et ne concernait que peu de personnes.

En cas de crise sanitaire plus large le consulat ne pourra traiter soudainement les cas de compatriotes vivant sur le territoire depuis des années mais non inscrits au registre consulaire, et donc pour lequel aucune information n’existerait : identité, adresse, numéros de contact, situation familiale, etc. Réciproquement, aucune information concernant la crise sanitaire ne pourrait être envoyée à ces Français « inconnus » du consulat.

L’inscription consulaire demeure donc un moyen privilégié pour le consulat de mieux connaître les Français de Hong Kong et c’est cette procédure, simple et rapide, qui lui permet de fournir rapidement à tous les membres de la communauté française les informations utiles et précieuses en cas de crise. Les chefs d’îlot et leurs adjoints constituent à cet égard des relais précieux pour convaincre nos compatriotes de s’inscrire sur le registre des Français établis à l’étranger.

publié le 25/01/2013

haut de la page