Les voeux du Consul général Alexandre Giorgini

Chers compatriotes et amis francophones,

J’ai grand plaisir à vous présenter, en mon nom et au nom de toute l’équipe du consulat général de France à Hong Kong et Macao, mes meilleurs vœux pour la nouvelle année.

A plus d’un titre, 2018 a été une année exceptionnelle pour la France à Hong Kong et Macao. Elle aura été marquée par deux visites de haut niveau, avec le déplacement en France en juin – une semaine au total - de la cheffe de l’exécutif hongkongais Carrie Lam, suivi par celui du secrétaire d’Etat aux affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne à Hong Kong en novembre.

Hong Kong est l’un de nos partenaires privilégiés : alors que notre pays doit redoubler ses efforts pour réduire son déficit commercial, ce petit territoire a représenté en 2017 le premier excédent commercial de la France à l’étranger ! Nous ne disposons pas encore des chiffres définitifs pour 2018. Mais nous savons d’ores et déjà que l’année qui s’est achevée nous a permis de consolider notre présence dans le secteur-clé de l’aéronautique, avec la livraison de cinq hélicoptères H175 d’Airbus à la sécurité civile hongkongaise (Hong Kong Government Flying Service). Nos exportations dans les autres secteurs continuent de progresser, en particulier dans la maroquinerie (+3,8%), les vins et spiritueux (+12%), les cosmétiques (+5%) et la joaillerie (+48,8%).

Cette contribution remarquable à l’économie de notre pays doit beaucoup à chacun de vous. Les équipes du consulat général continueront de vous accompagner comme nous l’avons fait en 2018. Cela a été le cas en particulier dans le secteur agroalimentaire, avec notamment le festival French GourMay, consacré l’année passée à la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et le French Beef Festival en septembre, qui ont remporté un franc succès auprès du public. Nous avons également, lors de nos échanges avec les autorités hongkongaises, exploré de nouvelles pistes de coopération dans la santé et le vieillissement, la ville durable, ou l’innovation, en soulignant le savoir-faire des acteurs français dans ces secteurs que le gouvernement hongkongais souhaite développer. L’année s’est terminée de manière très active, avec la visite du député Cédric Villani, venu promouvoir l’expertise tricolore en matière d’intelligence artificielle ; l’étape hongkongaise du French Tech Tour China, tournée qui a permis à 16 startups françaises d’explorer les possibilités de partenariats locaux ; ou encore l’avancée des travaux de mise en œuvre d’un accord signé en juin entre l’Institut Pasteur, l’Université de Hong Kong et le Hong Kong Science and Technology Park pour la création d’un centre de recherche biomédical innovant dans le domaine de l’immunologie.

Le rôle du consulat général n’est pas de se substituer aux acteurs ou aux initiatives privés. Il est de créer, avec les autorités et le public locaux, un climat favorable envers notre pays. Le fait que la cheffe de l’exécutif Carrie ait tenu le 30 novembre à venir inaugurer elle-même, aux côtés d’un membre du gouvernement français, le quatrième site du lycée français international Victor Segalen (Tseung Kwan O) est un signe qui ne trompe pas. C’est pourquoi la promotion de notre culture et de notre excellence éducative et universitaire doit rester une mission essentielle, non seulement avec le French May qui confirme d’année en année son ancrage dans le paysage local, mais également de nouveaux rendez-vous qui viennent diversifier notre offre culturelle, comme la Nuit des Idées dont la prochaine édition aura lieu le 31 janvier ou le festival Novembre Numérique.

Sachons rester lucides : avec ses tensions sociales, le retour de la violence en politique et la résurgence du terrorisme, décembre 2018 a été un mensis horribilis pour notre pays. Promouvoir son attractivité ne va pas de soi. La première tâche que nous devrons mener en 2019 sera de reconquérir le terrain perdu, de recouvrer le crédit entamé. Aux autorités de notre pays, qui s’y emploient, de mettre en œuvre sur le terrain les bonnes décisions. A nous, qui représentons tous notre pays à l’étranger, d’incarner son excellence, sa capacité de rebond et son dynamisme. C’est dans cet esprit que nous saisirons l’occasion du 250ème anniversaire de la naissance de Napoléon pour déployer, à Hong Kong et Macao, une campagne de communication en direction du grand public. « A new agenda to love France, to visit France, to buy French » : cette campagne visera, notamment en utilisant les réseaux sociaux, à promouvoir différents volets de l’attractivité française - tourisme, gastronomie ou luxe - en capitalisant sur l’image prestigieuse dont bénéficie Napoléon dans cette région du monde. Nos amis hongkongais et macanais visitent volontiers Versailles, mais connaissent-ils Fontainebleau ou La Malmaison ? Ils sont passionnés par le Bordeaux : ont-ils goûté les vins corses ? Savent-ils qu’une grande partie des marques de luxe françaises ont connu un essor considérable sous l’Empire ?

En 2019, nous n’oublierons pas Macao. L’année qui s’ouvre constituera une période-charnière, avec le 20ème anniversaire de la rétrocession à la Chine et la mise en place, en fin d’année, d’un nouvel exécutif local. Nous y avons des intérêts majeurs et nous continuerons de soutenir les entreprises françaises souhaitant saisir les opportunités qui s’offrent dans un territoire qui cherche à diversifier son économie : d’après les projections, Macao doit d’ici deux ans détrôner le Qatar en termes de PIB par habitant.

Pour terminer, le clin d’œil du consul général : comme toute nouvelle année doit commencer par une bonne résolution, notez dans vos agendas la date du 26 mai. N’oubliez pas de voter pour les élections européennes. Si ce n’est pas déjà fait, vous avez jusqu’au 31 mars pour vous inscrire sur la liste électorale consulaire !

A toutes et tous, je souhaite une année 2019 qui permettra de porter haut les couleurs de la France !

Alexandre Giorgini
Consul général de France à Hong Kong et Macao

publié le 18/01/2019

haut de la page