La gazette du 30 juin 2017

Pour vous abonner, veuillez envoyer un courriel à l’adresse suivante : gazette.hong-kong-cslt-subscribe@liste.diplomatie.gouv.fr

PDF - 401.7 ko
(PDF - 401.7 ko)

L’édito de la semaine : Hong Kong fête les 20 ans de la rétrocession

A l’issue de cette première période de 20 ans après la rétrocession, Hong Kong occupe dans les relations entre la France et l’Asie une position sans commune mesure avec l’exiguïté de son territoire et sa faible population (si on la rapporte à celle des mégalopoles chinoises voisines). Deuxième excédent commercial de la France, siège de sa cinquième chambre de commerce française dans le monde et cadre du premier festival culturel français en Asie, Hong Kong apparaît comme un modèle d’intégration réussie pour la communauté française et ses entreprises.

Cette communauté a connu une expansion remarquée depuis la rétrocession. De 1997 à 2007, la communauté française ne dépassait pas les 5000 expatriés travaillant en particulier dans les secteurs de la finance, du BTP et du luxe. Jusqu’en 2007 elle a augmenté de 2 à 5% par an, avant de connaitre une hausse spectaculaire de 10% par an jusqu’en 2012. Elle s’est stabilisée ces dernières années autour de +5-6% par an. Forte de ce boom démographique, la circonscription compte aujourd’hui 13.600 inscrits. Nous sommes loin d’être la première communauté expatriée en nombre mais la visibilité de la présence française à Hong Kong excède largement la réalité de nos chiffres, que les Hongkongais et les autres communautés étrangères surévaluent volontiers.

Selon un sondage récent, la vitalité de la présence française fait actuellement de la France le quatrième pays le plus familier des Hongkongais, après les Etats-Unis, le Royaume Uni et le Japon. Les raisons de cette visibilité de la communauté française de Hong Kong sont diverses : la concentration de Français dans certains quartiers très fréquentés, qui donne l’illusion d’un usage répandu de notre langue, l’implantation de nombreux restaurants et boutiques français, le succès de grands événements culturels tels que le French May ou encore l’affichage omniprésent de marques hexagonales, dans le domaine du luxe ou des cosmétiques.

Cette présence française est perçue très positivement, comme un apport appréciable à la vie hongkongaise dans le domaine des arts de vivre, de la gastronomie ou de la culture, aussi bien que dans la construction des infrastructures de la ville, l’environnement ou les transports. Les autorités locales elles aussi voient d’un œil favorable cette présence française qui contribue à l’ouverture internationale et au dynamisme de Hong Kong auxquels elles sont très attachées.

Il était donc tout naturel pour la France de participer aux célébrations du 20ème anniversaire. Elle le fera par exemple au travers de l’inscription dans le calendrier des célébrations de plusieurs événements du French may comme l’exposition sur le Louvre ou la première édition en novembre prochain du festival « Lumières Hong Kong », qui mettra le meilleur du savoir-faire français dans le domaine des festivals culturels au service de la (re)découverte par les Hongkongais de leur patrimoine architectural. Le Consul général représentera par ailleurs la France lors des commémorations du 1er juillet en présence du président Xi Jinping.

Au-delà, l’anniversaire des 20 ans de la rétrocession, la visite du Président Xi Jinping à Hong Kong et l’entrée en fonction d’une nouvelle Chef de l’Exécutif le 1er juillet, sont l’occasion pour Hong Kong de faire le bilan des 20 années écoulées et de se rappeler les atouts auxquels Hong Kong doit son succès, notamment économique. Pour nous, c’est donc l’occasion de souligner l’attachement de la France au principe « un pays, deux systèmes », à l’Etat de droit, à la séparation des pouvoirs, à l’indépendance de la justice et au respect des droits et libertés fondamentaux auxquels les Hongkongais attachent tant de prix qu’ils les regardent comme des « valeurs constitutives de Hong Kong ».

Par ailleurs, cet anniversaire invite aussi Hong Kong à s’interroger sur ses perspectives d’avenir. Pour ce qui nous concerne, il nous semble certain que la France, avec sa communauté et ses entreprises, aura un rôle à jouer dans le futur développement de Hong Kong, dans les domaines de l’innovation, de l’environnement, des sciences et de la technologie, des transports et de la finance, en plus des domaines commerciaux et culturels, ainsi que du tourisme.

Si vous êtes installés à Hong Kong depuis plus de 20 ans et avez vécu ses évolutions depuis la rétrocession, nous serions heureux de recueillir votre témoignage et de pouvoir le partager à l’ensemble de la communauté et des amis de la France. N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse : press@consulfrance-hongkong.org.

Bonne semaine et bonne lecture !

publié le 13/07/2017

haut de la page