La gazette du 13 octobre 2017

La gazette est diffusée tous les vendredis. Pour vous abonner, veuillez envoyer un courriel à l’adresse suivante : gazette.hong-kong-cslt-subscribe@liste.diplomatie.gouv.fr

PDF - 358.1 ko
(PDF - 358.1 ko)


A l’écoute des Français de l’étranger

Vous êtes actuellement près de 13 500 à être inscrits au consulat à Hong Kong et Macao. Si la communauté française a globalement diminué légèrement en Chine en 2016 (-0,14%), Hong Kong (+6,8%) fait partie des territoires en Asie où son accroissement est le plus rapide avec le Japon (+19,9%), Singapour (+16,7%) et Taïwan (+8%). D’année en année, le nombre de Français établis à l’étranger ne cesse d’augmenter. Au 31 décembre 2016, près d’1,8 million de nos compatriotes étaient inscrits au registre mondial des Français établis hors de France, soit 30% de plus qu’en 2006.

Pour faire entendre leur voix, les Français de l’étranger disposent d’une représentation politique avec 11 députés et 12 sénateurs. Leurs intérêts sont également défendus par les conseillers consulaires élus dans 130 circonscriptions à travers le monde. A Hong Kong et Macao, ils sont quatre à votre écoute à travailler en étroite relation avec le Consulat général sur les questions consulaires, économiques, sociales, culturelles ou éducatives. Ces élus locaux jouent un rôle important dans la communauté française et sont Mme Catya MARTIN, M. Christian CHASSET, M. Pierre LEROUX et Mme Vithiya VAIRON.

90 conseillers consulaires élus par leurs pairs siègent à l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE) qui se réunit deux fois par an. La séance plénière du 2 octobre dernier à Paris a été l’occasion pour le Président de la République de rappeler son engagement auprès des Français de l’étranger. « Pour la première fois, un Président de la République s’est rendu à l’AFE pour aller à la rencontre des élus, c’est un message très fort », souligne Catya Martin, l’unique conseillère consulaire de Hong Kong et Macao à l’AFE. « Le Président a exprimé sa volonté de faire des élus des Français de l’étranger une courroie d’information et de transmission, de faire d’eux le pouls de la communauté française à l’étranger ».

A cette occasion, le Président et le Secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne se sont voulus rassurants sur les budgets alloués à l’éducation. Après les coupes budgétaires prévues en 2017 dans le cadre des efforts engagés pour réduire le déficit public, le Président de la République s’est engagé à maintenir les crédits de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE) en 2018 et 2019. Ces deux années seront mises à profit aussi pour réfléchir à une stratégie de développement de l’enseignement à l’étranger, notamment au travers des outils digitaux.

Un autre chantier est celui de la modernisation et la simplification des services consulaires, notamment par une plus grande dématérialisation des procédures (inscription au registre, demande de carte d’identité). Une attention particulière sera accordée à la sécurité et la protection contre les usurpations.

Cette question de la sécurité est centrale aussi pour la mise en œuvre du vote électronique qui permettra d’augmenter et de faciliter la participation aux élections nationales. L’objectif est de faire un premier essai en 2020 pour les élections consulaires, puis, avec un dispositif éventuellement encore amélioré, des législatives au vote électronique en 2022.

Le développement des outils numériques permettra également d’améliorer nos capacités de gestion de crise. Cela suppose toutefois que les Français de l’étranger soient bien inscrits au registre des consulats afin d’être joignables rapidement. Leur sécurité et celle des emprises françaises est en effet la premières des responsabilités des ambassades et consulats à travers le monde.

A Hong Kong et Macao, nous restons bien entendu à votre disposition et à votre écoute sur toutes ces questions afin d’améliorer la qualité de nos services.

Bonne semaine et bonne lecture !

publié le 23/10/2017

haut de la page