La French Macau Business Association (FMBA) devient la French Macau Chamber of Commerce (FMCC)

La French Macau Business Association (FMBA) devient la French Macau Chamber of Commerce (FMCC) et rejoint le réseau des chambres de commerce.

JPEG

La FMCC est désormais membre à part entière du réseau des chambres de commerce françaises, solidifiant son statut d’interlocuteur privilégié pour les autorités ainsi que pour les entrepreneurs français installés à Macao. Ce changement de statut symbolise par ailleurs le dynamisme des échanges franco-macanais, portés par une complémentarité entre l’offre française et la demande macanaise en biens de consommation à haute valeur ajoutée.

Un changement de nom qui illustre le travail accompli par la FMBA

Crée il y a seulement 9 ans, la FMBA a s’est imposée comme un acteur incontournable de la scène économique macanaise. Elle a établi des partenariats avec d’autres chambres de commerce de la région et a établi une relation de confiance avec le gouvernement macanais, tout en augmentant régulièrement le nombre de ses membres, plus de 100 à l’heure actuelle. Elle a joué un rôle de tout premier plan dans l’installation de nombreuses entreprises françaises et dans le développement de leurs activités à travers l’organisation de séminaires et évènements.

La France et Macao, une relation économique florissante

Les exportations françaises à destination de Macao ont connu une croissance très importante ces dernières années, de plus de 200% entre 2006 et 2016. Cette hausse est portée par le dynamisme de l’activité à Macao, qui est repartie à la hausse depuis la fin de l’année 2016 après deux années en demi-teinte, mais surtout par la demande de Macao en biens de consommation à haute valeur ajoutée qui constituent la force de l’appareil exportateur français. La part de marché de la France est ainsi ailleurs passée de 4% à 8% sur les dix dernières années. Les produits français qui connaissent le plus grands succès à Macao sont notamment la maroquinerie, le vin, la joaillerie ainsi que les parfums et cosmétiques.

La France est ainsi devenue en 2016 le 3ème fournisseur de Macao, et son 1er fournisseur « non chinois » après la Chine continentale et Hong Kong. L’importance de la présence française à Macao atteste du caractère florissant des relations bilatérales : on trouve à Macao, outre une communauté française de plus de 300 membres, plusieurs grandes entreprises françaises, telles que Suez , ACCOR, Egis Rail ou Servair, qui génèrent un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros par an et emploient environ 1 700 personnes.

publié le 27/10/2017

haut de la page