Journée mondiale de la vie sauvage le 3 mars 2020 [en]

Mardi 3 mars, c’est la journée mondiale de la vie sauvage. 2020 est une année décisive pour l’avenir de la biodiversité. La France va jouer un rôle de premier, dans les mois à venir, avec l’accueil , du 11 au 19 juin 2020, du Congrès de l’IUCN (Union Internationale de la Conservation de la Nature) à Marseille, quelques mois avant la Conférence des Parties pour la Diversité Biologique (COP Biodiversité) qui se déroulera à Kunming (Chine) en octobre 2020.

JPEG
A l’occasion du lancement de l’Office français de la biodiversité le 13 février dernier, le président de la République, M. Emmanuel Macron, a mis en avant le rôle essentiel que la France entend jouer pour protéger la biodiversité. En visite à la mer de glace du massif du Mont Blanc, il a rappelé les conséquences accélérées du réchauffement climatique et de la dégradation de la biodiversité : 60% des animaux sauvages ont disparu au cours des 50 dernières années, soit des disparitions à un rythme mille fois supérieur au taux d’extinction naturel.

Face à ce constat, la France mène un combat pour protéger la biodiversité, qui est également un combat pour notre propre survie. Nous dépendons de la biodiversité dans notre vie quotidienne comme pour notre alimentation ou nos vêtements par exemple. Afin de mener à bien cet engagement, la science, l’éducation et les actions concrètes sur le terrain doivent être promues, car si les décisions sont prises au niveau global, leur mise en place s’effectue toujours au niveau local. Comme cela avait déjà été énoncé lors du G7 à Metz en mai dernier, l’ambition est d’élever la mobilisation sur les enjeux liés à la biodiversité au même niveau que celles sur le climat.

La France s’engage par ailleurs à supprimer tous les emballages en plastique à usage unique d’ici 2040, en mettant en avant la nécessité de passer à une économie circulaire, plus respectueuse de l’environnement et de ses écosystèmes.

publié le 02/03/2020

haut de la page