Hong Kong - Réponse du Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères à une question au gouvernement à l’Assemblée nationale (9 juin 2020) [en]

Paris, le 9 juin 2020

"Merci beaucoup, Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les Députés,

Madame la Députée,

Permettez-moi tout d’abord d’excuser Jean-Yves Le Drian. Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères est en effet en déplacement en République démocratique du Congo, notamment pour participer à ce pont aérien qui a été mis en place par les Européens, aux côtés des États et peuples d’Afrique, afin de lutter, ensemble, contre l’épidémie de Covid-19.

Car oui, l’Europe est la bonne échelle pour appréhender un certain nombre de situations. Et s’agissant justement de la situation de Hong Kong, que vous évoquez, Madame la Députée, dès le 22 mai dernier, les Européens - les États européens, et notamment la France - se sont exprimés d’une seule voix pour dire leur vive et grave préoccupation.

Nous avons rappelé à deux reprises notre attachement au haut degré d’autonomie de ce territoire, et qui est garanti par ce principe : un pays, deux systèmes. Un principe qui a fait le succès et la prospérité de Hong Kong. Nous avons aussi indiqué avec nos partenaires européens - puisque vous évoquez cette action européenne - l’importance que nous accordions au respect de l’État de droit, des libertés fondamentales, de l’indépendance de la justice, garantie par la loi fondamentale de Hong Kong.

Jean-Yves Le Drian l’a rappelé à plusieurs reprises, cet attachement de la France au respect de ces principes. Le président de la République lui-même a pu évoquer ce point avec son homologue, le président Xi Jinping lors d’un entretien vendredi dernier.

Nous continuerons, naturellement, de suivre la situation attentivement. Lundi prochain, les ministres des affaires étrangères européens se retrouvent en format Conseil affaires étrangères. Et les prochaines semaines, également, comprennent un certain nombre de rendez-vous entre l’Union européenne et la Chine, pour que ce suivi soit effectif et que la question soit soulevée dans le cadre du dialogue permanent entre l’Union européenne et la Chine.

Je vous remercie."

publié le 04/08/2020

haut de la page