Epidémie de grippe saisonnière à Hong Kong

[Mise à jour le 25 janvier 2019] Le public est appelé à la vigilance alors que les autorités hongkongaises ont annoncé la mort de 81 personnes depuis le début de l’épidémie grippale en décembre. Pour contenir l’épidémie, le gouvernement a recommandé la fermeture de 301 écoles maternelles et centre périscolaires.

Conformément aux directives de l’ L’Education Bureau (EDB) et du gouvernement de fermer toutes les maternelles et centres périscolaires de Hong Kong pendant le pic de grippe saisonnière et puisque le LFI est en période de vacances scolaire du 4 au 13 février, les classes de MS, GS, Reception et Year 1 resteront donc fermées jusqu’au mercredi 13 février 2019 inclus. Le retour en classe est prévu le jeudi 14 février 2019.

Les jeunes enfants étant les plus vulnérables face à l’épidémie, les autorités sanitaires ont appelé les parents à faire vacciner leurs enfants dès que possible. Toute personne présentant les symptômes de la grippe sont également invités à consulter immédiatement un médecin.

Les symptômes de la grippe

Les symptômes de la grippe sont les suivants : fièvre généralement supérieure à 38°C, courbatures (douleurs musculaires), mal de tête, grande fatigue, malaise général et signes respiratoires comme la toux. Elle peut s’accompagner aussi de maux de gorge et d’écoulement nasal. Les complications de la grippe sont dues aux virus eux-mêmes ou aux surinfections bactériennes (pneumonie). En période d’épidémie, les grippes compliquées touchent principalement les personnes âgées, les personnes fragilisées par une maladie chronique et les femmes enceintes. Si vous avez ces symptômes, appelez votre médecin traitant et ne contactez le 15 qu’en cas d’urgence.

Grippe et état grippal : quelle différence ?

La grippe et l’état grippal (ou syndrome grippal) n’ont pas la même origine, ni la même intensité. La grippe est due au virus Influenzae qui mute chaque année, alors que l’état grippal peut être dû aux nombreux autres virus respiratoires qui circulent dès l’automne jusqu’à la fin de l’hiver. Nous sommes confrontés à ces autres virus avant, pendant et après l’épidémie de grippe saisonnière - dont le virus circule surtout en moyenne neuf semaines entre décembre et avril -, c’est-à-dire pendant tout l’hiver… Les symptômes de l’état grippal sont semblables à ceux de la grippe mais sont moins intenses. Alors que la grippe « nous cloue au lit » et que, survient brutalement une forte fièvre et une fatigue intense, l’état grippal nous affaiblit mais permet le plus souvent de continuer ses activités.

Grippe et rhume : quelle différence ?

Si la grippe et le rhume sont tous les deux des infections des voies respiratoires, ils ne doivent pas être confondus. Là encore, leurs symptômes se ressemblent mais avec une intensité moindre pour le rhume, qui est beaucoup plus fréquent et plus banal que la grippe. Le rhume entraîne rarement de la fièvre, des maux de tête et des courbatures, et la toux est souvent plus légère ou modérée. Un écoulement ou une congestion du nez, des éternuements et un mal de gorge sont habituels en cas de rhume. Au cours de la grippe saisonnière, l’écoulement ou la congestion du nez et les éternuements sont plutôt rares.

Durée de vie du virus de la grippe et de la période d’incubation

Le virus de la grippe survit :
- cinq minutes sur la peau
- quelques heures dans les sécrétions séchées
- huit à douze heures sur les mouchoirs, vêtements, papiers, etc.
- plusieurs jours sur des surfaces inertes (poignées de porte, plans de travail, etc.).

Le délai entre la contamination et l’apparition des symptômes peut aller jusqu’à cinq jours. Pendant ce temps, la personne contaminée est hautement contagieuse. Les virus se transmettent facilement.

La propagation des virus

- par la toux, les éternuements ou les postillons (la projection de ces sécrétions peut atteindre deux mètres, limite de sécurité vite franchie dans les transports en commun, dans les collectivités scolaires, etc.)
- par contact rapproché avec une personne infectée, par exemple lorsqu’on l’embrasse ou qu’on lui serre la main ;
- par contact avec des objets touchés et contaminés par une personne malade (exemple : une poignée de porte, un bouton d’ascenseur,etc …).

Les lieux publics, les lieux confinés et très fréquentés favorisent la transmission des virus. Ainsi, dès les premiers symptômes et en cas de grippe avérée, il est plus sage de rester chez soi pour se soigner, afin de limiter les contacts avec d’autres personnes.

Que faire ? Protection et prévention

Pour mettre toutes les chances de son côté, se maintenir en forme et éviter d’attraper un virus grippal, il faut être particulièrement vigilant pendant la période hivernale. Il est possible de se prémunir contre la grippe et l’état grippal en adoptant quelques bons réflexes. La meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications est de se faire vacciner. Certaines mesures de protection et d’hygiène peuvent aussi aider à prévenir la transmission des virus de l’hiver.

La vaccination

« La grippe peut tuer ». Ce constat rappelle que c’est une maladie grave pour les personnes fragiles chez qui la vaccination reste indispensable. Parce que les virus grippaux sont instables et se modifient en permanence, il faut se faire vacciner tous les ans. Chaque année, un nouveau vaccin adapté à la souche circulante est développé. La protection qu’il confère varie de six à neuf mois. S’il n’est pas efficace à 100 %, le vaccin reste néanmoins le moyen le plus efficace pour réduire les complications graves de la grippe et les hospitalisations.

Des gestes simples et efficaces pour limiter la transmission

- Se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon ou utiliser une solution hydroalcoolique
- Se couvrir la bouche dès que l’on tousse, éternue (dans sa manche ou dans un mouchoir à usage unique) et transmettre ce réflexe aux enfants
- Porter un masque et limiter les contacts
- Se moucher dans des mouchoirs à usage unique et les jeter
- Éviter de serrer les mains, d’embrasser, de partager ses effets personnels (couverts, verre, brosse à dent, serviette de toilette, etc.), éviter les lieux très fréquentés (centres commerciaux, transports en commun) et éviter si possible d’y emmener les nourrissons et les enfants
- Penser à aérer son logement chaque jour pour en renouveler l’air.

Source : Santé publique France

publié le 15/02/2019

haut de la page