Déclaration du haut représentant, au nom de l’Union européenne, sur l’annonce du porte-parole du Congrès national du peuple chinois concernant Hong Kong (22 mai 2020) [en] [中文]

Communiqué de presse - Conseil de l’Union européenne - 22 mai 2020

Le 21 mai, un porte-parole du Congrès national du peuple chinois a annoncé que, lors de sa prochaine session, le CNP délibérerait sur un projet de loi visant à "établir et améliorer le cadre juridique et le mécanisme d’application afin de préserver la sécurité nationale à Hong Kong".

L’Union européenne est profondément attachée au maintien de la stabilité et de la prospérité de Hong Kong dans le cadre du principe "un pays, deux systèmes". Elle attache une grande importance à la préservation du degré élevé d’autonomie de Hong Kong, conformément à la loi fondamentale et aux engagements internationaux, ainsi qu’au respect de ce principe.

L’UE considère que le débat démocratique, la consultation des principales parties prenantes et le respect des droits et libertés protégés à Hong Kong constitueraient la meilleure manière de procéder pour l’adoption de la loi sur la sécurité nationale, prévue à l’article 23 de la loi fondamentale, tout en maintenant l’autonomie de Hong Kong et le principe "un pays deux systèmes".

L’UE continuera à suivre de près l’évolution de la situation.

Source : https://www.consilium.europa.eu/fr/press/press-releases/2020/05/22/declaration-by-the-high-representative-on-behalf-of-the-european-union-on-the-announcement-by-china-s-national-people-s-congress-spokesperson-regarding-hong-kong/

Extrait du point de presse - Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères - 27 mai 2020

Q : Les efforts de la Chine pour resserrer son emprise sur Hong Kong constituent une menace pour l’ordre international, selon la déclaration du haut diplomate de l’Union européenne. Il appelle les États membres à répondre par un message "robuste". La France condamne-t-elle le contrôle croissant de la Chine sur Hong Kong ?

R : La position de l’Union européenne et de ses États membres a été exprimée dans la déclaration du Haut représentant de l’Union européenne le 22 mai dernier. La France s’y associe pleinement et nous vous y renvoyons donc. Pour mémoire, cette déclaration est la suivante :

« Déclaration du haut représentant, au nom de l’Union européenne, sur l’annonce du porte-parole du Congrès national du peuple chinois concernant Hong Kong (22 mai 2020)

Le 21 mai, un porte-parole du Congrès national du peuple chinois a annoncé que, lors de sa prochaine session, le CNP délibérerait sur un projet de loi visant à "établir et améliorer le cadre juridique et le mécanisme d’application afin de préserver la sécurité nationale à Hong Kong".

L’Union européenne est profondément attachée au maintien de la stabilité et de la prospérité de Hong Kong dans le cadre du principe "un pays, deux systèmes".

Elle attache une grande importance à la préservation du degré élevé d’autonomie de Hong Kong, conformément à la loi fondamentale et aux engagements internationaux, ainsi qu’au respect de ce principe.

L’UE considère que le débat démocratique, la consultation des principales parties prenantes et le respect des droits et libertés protégés à Hong Kong constitueraient la meilleure manière de procéder pour l’adoption de la loi sur la sécurité nationale, prévue à l’article 23 de la loi fondamentale, tout en maintenant l’autonomie de Hong Kong et le principe "un pays deux systèmes".

L’UE continuera à suivre de près l’évolution de la situation. »

publié le 04/08/2020

haut de la page