Conférence de l’anthropologue Frédéric Keck au Consulat général de France (13 décembre, à 17h30) [en]

Le Consulat général de France, en partenariat avec le CEFC (centre d’études français sur la Chine contemporaine), accueillera Monsieur Fréderic Keck le 13 décembre en Salle Ségalen, de 17h30 à 19h, pour une conférence en anglais sur le thème « les oiseaux migrateurs et migrants avec poulets : une approche anthropologique de la grippe aviaire de Hong Kong ».

JPEG - 178.8 ko
PNG - 91.4 ko

Depuis 1997, lorsque le virus H5N1 est apparu au sein des volailles de Hong Kong puis s’est transmis aux humains, le sujet de la grippe aviaire a exercé une influence sur les relations entre l’ancienne colonie britannique et la République Populaire de Chine. Les poulets domestiques sont aujourd’hui inspectés à la frontière pour vérifier qu’ils ne sont pas porteurs de la grippe aviaire. Les oiseaux migratoires sont considérés comme le réservoir du virus, ce qui signifie qu’ils le portent sans symptôme, et illustrent la devise célèbre « les virus ne connaissent pas les frontières ».

Frédéric Keck est anthropologue. Il a étudié la philosophie à l’Ecole Normale Supérieure et à l’université Lille III, et l’anthropologie à l’Université de Berkeley en Californie. Il a publié une série de travaux sur l’histoire de l’anthropologie française dans ses relations avec la philosophie (Comte, Lévy-Bruhl, Durkheim, Bergson, Lévi-Strauss).

JPEG - 66.1 ko

Au cours de la conférence, M. Keck démontrera comment la distinction entre oiseaux sauvages et oiseaux domestiques permet en réalité aux responsables de Hong Kong de faire la distinction entre réfugiés, dont les valeurs s’ancrent dans le passé colonial britannique, et les immigrés, aujourd’hui considérés avec suspicion. Cela ne signifie pas pour autant que les oiseaux portent de manière passive les symboles que les humains projettent sur eux. En utilisant le concept de sentinelle, M. Keck montrera que les oiseaux envoient des signaux d’alerte précoce en cas de menace de pandémie, suivant des modalités différentes. Hong Kong apparaîtra alors comme une zone frontalière où les préoccupations en matière de biosécurité s’expriment à travers des perceptions ancrées sur les distinctions entre populations humaines.

date : 13 December 2019 17h30 - 19h00
lieu : Salle Segalen, 25/F, Consulat Général de France à Hong Kong et Macao, Tower II, Admiralty Centre, 18 Harcourt Road, Hong Kong

En savoir plus sur Frédéric Keck : http://las.ehess.fr/index.php?1815

publié le 06/12/2019

haut de la page