COVID-19 / retour en France : tests et quarantaines [en]

A compter du 11 novembre, la Chine est ajoutée à la liste des pays au départ desquels un test est exigé pour pouvoir rejoindre la France. La réalisation d’un test 72 heures avant le départ est donc demandée aux personnes rejoignant la France depuis Hong Kong. (Mise à jour le 11 novembre 2020).

I - Passagers en provenance de l’espace européen et de 7 pays tiers : pas de restrictions sanitaires

Les personnes arrivant depuis l’espace européen (États membres de l’Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) et l’un des pays suivants : Australie, Corée du sud, Japon, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Thaïlande, Singapour ne font pas l’objet de restrictions motivées par la prévention du risque lié à l’épidémie de Covid-19 pour leur entrée sur le territoire métropolitain, à moins qu’elles aient séjourné dans le reste du monde pendant les 30 derniers jours (en ce cas, voir ci-après II). Cette liste fait l’objet d’une actualisation régulière, en lien avec nos partenaires européens.

Les passagers en provenance de ces pays n’ont pas d’attestation de déplacement international à remplir.

II – Passagers en provenance du reste du monde :

1 - Tests obligatoires avant le départ

A compter du 11 novembre 2020, les voyageurs en provenance de 18 pays, venant d’y transiter ou y ayant séjourné au cours des trente jours précédant leur départ pour la France, doivent présenter un test ou examen biologique de dépistage virologique négatif effectué dans les 72h avant le vol, sous peine de se voir refuser l’embarquement. Ce test n’est pas exigé pour les enfants de moins de 11 ans. Les pays concernés sont les suivants : Émirats arabes unis, États-Unis, Bahreïn, Panama, Afrique du Sud, Algérie, Chine, Equateur, Irak, Iran, Israël, Liban, Maroc, RDC, Turquie, Russie, Ukraine, Zimbabwe.

Pour information à Hong Kong, veuillez trouver ci-après la liste de laboratoires reconnus par les autorités : https://www.coronavirus.gov.hk/pdf/List_of_recognised_laboratories_RTPCR.pdf

2 - Tests fortement recommandés avant le départ

a) Les voyageurs arrivant des autres pays du monde, venant d’y transiter ou y ayant séjourné au cours des trente jours précédant leur départ pour la France, sont très fortement encouragés à effectuer un examen biologique de dépistage virologique moins de 72 heures avant leur départ. A défaut, ces passagers seront testés à leur arrivée.

L’ensemble des voyageurs arrivant sur le territoire seront invitées à se mettre en quarantaine à leur domicile ou dans un lieu qu’elles indiqueront aux autorités sanitaires présentes à l’aéroport. Pour les personnes testés positivement ou qui présentent les symptômes de la COVID 19, le préfet territorialement compétent peut prescrire une mise en quarantaine ou le placement en isolement (décret no 2020-884 du 17 juillet 2020 modifiant le décret no 2020-860 du 10 juillet 2020) à domicile ou dans une structure d’hébergement adaptée.

b) Le contrôle sanitaire à l’entrée des collectivités d’outre-mer fait l’objet de mesures différenciées selon les collectivités. Conformément à l’article 11 du décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020, la présentation du résultat d’un test de dépistage réalisé moins de 72 heures précédant l’embarquement est obligatoire quel que soit le lieu d’embarquement, y compris en provenance de France métropolitaine. Les déplacements à destination de Saint-Pierre et Miquelon, la Réunion, Mayotte, et les collectivités du Pacifique sont soumis à l’existence d’un motif de voyage impérieux. Les règles en matière de tests et de quarantaines, dont certaines très strictes, sont spécifiques à chaque collectivité. Les voyageurs sont invités à consulter les informations disponibles sur les DROM-COM dans la foire aux questions ici ou sur le site du ministère de l’intérieur, ainsi que sur les sites des préfectures ultramarines et des hauts commissariats en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française.

3 - Rappel : Attestation de déplacement international

L’attestation de déplacement international (qui peut être téléchargée sur le site du Ministère de l’intérieur) est toujours obligatoire, sauf pour les voyageurs mentionnés au I.. Elle comprend : une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine ou vers certaines collectivités d’outre-mer, et une déclaration sur l’honneur que vous ne présentez pas de symptômes de la COVID-19 (incluse dans le même document).

Cette attestation est à présenter aux compagnies de transport et aux autorités en charge du contrôle aux frontières (liaisons aériennes, maritimes, terrestres, dont les liaisons ferroviaires). A noter également que les passagers doivent porter un masque de protection.

La notice d’information ci-dessous résume ce qui précède. Vous êtes invité à la consulter.

PDF - 45.5 ko
Notice d’informations pour les voyageurs à destination de la France métropolitaine
(PDF - 45.5 ko)

………………….

N.B : Pour l’ensemble des pays du monde, la réglementation générale sur l’entrée et le séjour des étrangers en France reste applicable pendant la pandémie de COVID 19. En fonction de votre nationalité, un visa peut être nécessaire pour entrer et séjourner en France.

En cas de questions sur les modalités d’application de ces mesures, et pour savoir quels publics - hors personnes de nationalité française - sont autorisés à entrer sur le territoire français :
> reportez-vous à la foire aux questions du ministère des affaires étrangères, sur ce lien ou encore celui-ci ;
> consulter aussi la foire aux questions du ministère de l’intérieur ;
> adressez-vous au numéro vert : +33 800 130 000.

N’oubliez pas les règles et obligations liées au confinement en France.

En cas de déplacement dans l’espace européen, soyez vigilants étant donné l’évolution de la pandémie (voir plateforme « Re-open EU »).

En cas de déplacement ailleurs, consultez les conseils aux voyageurs de chaque pays et inscrivez-vous sur Ariane pour recevoir des informations et des alertes.

publié le 14/11/2020

haut de la page