Déclaration des ministres des Affaires étrangères du G7 sur la sélection du chef exécutif de Hong Kong (9 mai 2022) [en] [中文]

Nous, ministres des Affaires étrangères de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis d’Amérique, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni, ainsi que le Haut représentant de l’Union européenne, soulignons notre grave préoccupation concernant le processus de sélection du Chef exécutif de Hong Kong qui s’inscrit dans le cadre d’un assaut continu sur le pluralisme politique et les libertés fondamentales.

L’an dernier, la République populaire de Chine et les autorités de Hong Kong se sont éloignées de l’objectif ultime du suffrage universel énoncé dans la Loi fondamentale de Hong Kong en accroissant le nombre de membres non-élus nommés au sein du Comité électoral et réduisant considérablement le nombre d’électeurs éligibles à participer à l’élection du Comité.

Le processus de nomination actuel et les nominations qui en résultent s’écartent radicalement de l’objectif du suffrage universel et érodent davantage la capacité des Hongkongais à être légitimement représentés. Nous sommes profondément inquiets de cette érosion constante des droits politiques et civils et de l’autonomie de Hong Kong. Nous continuons d’appeler la Chine à agir conformément à la Déclaration commune sino-britannique et à ses autres obligations juridiques. Nous demandons instamment au nouveau Chef exécutif de respecter les droits et libertés protégés à Hong Kong, tel que prévu dans la Loi fondamentale, et de veiller à ce que le système judiciaire respecte l’état de droit.

Source : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/chine/evenements/article/declaration-des-ministres-des-affaires-etrangeres-du-g7-sur-la-selection-du

publié le 10/05/2022

haut de la page